Catégories
Article de presse

Le coaching mental : Pour qui ? Pour quoi ?

Pour qui ?

Le coaching mental s’adresse à tous les individus visant l’atteinte d’un objectif. Particulièrement recommandé dans les situations à « enjeu » pour les sportifs, les artistes, les hommes politiques, les étudiants, les chefs d’entreprises. 

Pour quoi ?

Quelques exemples de sujets abordées lors des premiers appels : ceux ci  constituent souvent la « porte d’entrée » du coaching. 

Perte de Confiance : il n’est pas rare après une déconvenue,  un trauma, ou simplement un résultat défavorable de se retrouver démotivé, à l’arrêt. Certaines personnes en viennent à perdre confiance en eux. Difficile dans ces conditions d’aborder le futur dans les meilleures conditions. 

Problèmes de Concentration : certains n’arrivent pas à se concentrer ou sont victimes de saute de concentration, d’autres luttent contre des perturbateurs internes (pensées parasites ou dérèglement du à un stress excessif) ou n’arrivent pas à contrer un environnement toxique, cela les sort de leur concentration et impacte leur performance

Non Atteinte des objectifs : soit l’objectif n’a pas été atteint, soit la demande concerne la difficulté à définir des objectifs satisfaisants. Cela peut être également la sensation de ne pas exploiter pleinement son potentiel.

Préparation examens perturbée : cette demande concerne une sensation de ne plus pouvoir se mettre au travail. Retrouver la sérénité, mettre en place des routines est indispensable.

Stress excessif : la demande est présentée comme tel avec une forte confusion, de la fatigue, de la frustration. Un travail sur le rapport à l’échec, l’estime de soi, les émotions ainsi qu’un soutien est souvent nécessaire pour passer le cap.

Environnement nocif : qu’elle soit implicite ou explicite, cette demande concerne la gestion de l’environnement hérité ou construit, c’est à dire le rapport à son environnement (cout ou apport) et comment mieux agir (choix et communication).

Dérèglement des émotions : les émotions étant omni présente avant, pendant et après chaque situation qui compte, un dérèglement ne permet pas l’accès à sa zone de performance optimale. Au cœur de la méthode, La connaissance de son propre fonctionnement est vitale.

Démotivation, arrêt : c’est une période paradoxalement riche pour se remettre en question et commencer un travail sur soi afin de mieux se connaître et progresser sur de nombreux sujets

Récupération blessure : l’accompagnement peut se faire sentir à ces moments «creux » hors de l’action avec un travail « différent » afin de gagner du temps et de l’efficacité au retour de blessure.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *